Une école promotrice de santé...

C’est un milieu dont les valeurs, les principes, les pratiques et la structure permettent aux jeunes de développer des compétences pour favoriser leur réussite, leur santé et leur bien-être.

C'est un milieu dans lequel se déploient des actions à quatre niveaux :

L'école

L’école fait partie de l’environnement des enfants et joue un rôle crucial dans le développement de leurs capacités. Tous les aspects de la vie scolaire contribuent à leur santé, à leur bien-être et à leur réussite. Les enfants pourront se développer sainement si :

  • ils se sentent accueillis, acceptés et respectés;
  • ils apprennent dans un environnement sécuritaire et soutenant;
  • ils ont la possibilité d’être engagés activement dans leurs apprentissages;
  • leur style et leur rythme d’apprentissage sont pris en considération;
  • ils ont la possibilité de développer des compétences personnelles et sociales;
  • il y a cohérence entre l’ensemble des actions leur étant destinées : activités pédagogiques en classe, règles et normes de l’école, activités extracurriculaires;
  • des liens sont faits entre ce qu’ils vivent à l’école, dans la famille et la communauté.

Pour remplir ces conditions, l’école se donne des environnements favorables au développement des compétences des jeunes, c’est-à-dire :

un environnement pédagogique;

Un environnement pédagogique amenant à :

  • S’entendre sur des valeurs à partager :
    • Des valeurs positives, telles que l’ouverture, l’empathie, le respect, l’équité, l’inclusion, l’écoute, la coopération, l’entraide.
  • Appliquer des principes pédagogiques adéquats :
    • Assurer l’intensité et la durée des apprentissages tout au long de la scolarité (du préscolaire à la fin du secondaire);
    • Favoriser l’inclusion et l’intégration de tous les élèves en tenant compte des diverses réalités économiques, culturelles, religieuses et de celles associées au genre dans l’élaboration d’activités;
    • Engager activement les élèves dans leurs apprentissages en développant leur capacité à se responsabiliser, à entreprendre et à réaliser des projets, à s’autoévaluer;
    • Réinvestir les apprentissages en classe et dans d’autres contextes que la classe (dans l’école, à la maison ou dans la communauté).
  • Utiliser des approches, pratiques et méthodes pédagogiques appropriées :
    • Favoriser la démonstration, le modelage et les méthodes d’enseignement interactives;
    • Assurer une supervision adéquate des activités des élèves;
    • Mettre en œuvre des pratiques pédagogiques axées sur la différenciation pédagogique, l’accompagnement et la régulation;
    • Respecter les stades de développement du jeune.
  • Se donner des conditions organisationnelles pour agir efficacement, notamment en promotion et en prévention :
    • Développement professionnel;
    • Soutien psychologique;
    • Soutien administratif;
    • Ressources matérielles, humaines et financières; espaces-temps pour mettre en place une pratique réflexive pour analyser la situation et les interventions, chercher des solutions, ajuster, rétroagir.

un environnement social;

Un environnement social permettant de :

  • Créer un climat scolaire chaleureux et soutenant favorisant :
    • Un sentiment d’appartenance et un sentiment de sécurité;
    • Des relations sociales de qualité;
    • Des cadres sécurisants, accueillants et non punitifs;
    • Le goût de s’impliquer et de participer.
  • Adopter des politiques, règles et normes justes, équitables, cohérentes et axées sur l’amélioration des résultats scolaires ainsi que l’atteinte d’objectifs globaux en matière de santé et de bien-être, devant comporter :
    • Des principes sous-jacents;
    • Un état de situation sur l’environnement scolaire et les habitudes de vie : expériences, opinions, représentations et préoccupations des élèves en matière de réussite, de santé et de bien-être;
    • Un énoncé des politiques et des règles à mettre en place, des rôles et des responsabilités de chacun et des conséquences de leur non-respect;
    • Un plan de diffusion, d’application et d’évaluation.
  • Organiser ses horaires, sa structure, sa gestion et rendre disponible le matériel scolaire pour favoriser le développement des compétences.

un environnement physique;

Un environnement physique qui :

  • Garantit les conditions de sécurité et de salubrité environnementale qui favorisent la santé et le bien-être des élèves :
    • Aménagement d’un environnement scolaire sécurisant et attrayant;
    • Aménagement d’un environnement qui facilite les apprentissages et le développement de soi.

des services aux jeunes.

Des services aux jeunes pour :

  • Être sensible aux besoins des élèves et de leur famille et assurer le suivi adéquat;
  • Favoriser la transitionentre les niveaux et les cycles d’enseignement :
    • Être à l’écoute;
    • Travailler avec les élèves pour trouver des solutions aux sources de stress (visite de la nouvelle école, etc.);
    • Permettre aux parents et aux élèves de visiter la nouvelle école;
    • Favoriser la stabilité des groupes-classe;
    • S’assurer que les nouveaux élèves connaissent et comprennent le fonctionnement de leur classe et de leur école.
  • Assurer un soutien social et émotif aux jeunes par des intervenants scolaires qualifiés en :
    • prenant le temps de discuter avec les élèves, être à leur écoute;
    • veillant à ce que chaque élève soit connu plus intimement d’au moins un adulte dans l’école;
    • offrant des moments et des lieux où les élèves peuvent exprimer leurs sentiments et leurs émotions ou faire part d’un événement de vie de façon confidentielle;
    • donnant l’occasion aux élèves de coopérer et de s’entraider;
    • facilitant l’intégration des élèves en difficulté et des élèves immigrants et réfugiés.
  • Offrir un ensemble de services préventifs destinés aux élèves et à leur famille par le biais des programmes des services éducatifs complémentaires, dont le programme de promotion et de prévention.

Le jeune

L’école, en raison de sa mission, fournit au jeune un contexte favorable au développement d’une combinaison de compétences. Outre les compétences disciplinaires, l’école offre de multiples occasions au jeune de développer aussi des compétences personnelles et sociales. Ces compétences, se traduisant pour l’école par les compétences transversales, et sous-tendant la réussite éducative, la santé et le bien-être du jeune, réfèrent :

  • au développement de l’estime de soi;
  • à l’affirmation de soi;
  • à la gestion des émotions et des comportements;
  • à l’exercice de son jugement critique;
  • à la résolution de problèmes;
  • au développement de sa pensée créatrice;
  • au développement de son empathie;
  • à l’adoption de saines habitudes de vie;
  • au développement d’attitudes et de comportements prosociaux;
  • à la résolution de conflits;
  • à la communication efficace;
  • à la participation sociale.

La famille

L’école se préoccupe du soutien aux parents dans l’exercice de leur rôle en :

  • les informant (développement de l’enfant et de l’adolescent, état de situation, lien entre pratiques parentales et situations préoccupantes, facteurs de risque et de protection, ressources, etc.);
  • leur proposant conseils et pratiques parentales à privilégier (climat familial, moyens d’intervenir, etc.);
  • leur offrant du soutien (programmes, formations, ateliers, référence aux ressources adéquates, etc.);
  • en mettant au point des moyens pour les impliquer (accueil, occasions de rencontres et de participation, etc.).

La communauté

L’École collabore avec la communauté. Elle :

  • s’associe avec la communauté pour offrir soutien, services et ressources aux jeunes et à leur famille et contribuer à l’élaboration de politiques saines, en :
    • offrant des occasions de participation sociale des jeunes dans la communauté;
    • maintenant le soutien aux jeunes et à leur famille;
    • assurant une cohérence des règles, normes et politiques favorables à la santé et au bien-être;
  • planifie en concertation avec les membres de la communauté éducative afin de déterminer les interventions favorables à la réussite éducative, à la santé et au bien-être les plus efficaces et en fonction de la réalité de l’école.
  • favorise la collaboration entre l’école, la famille et la communauté en :
    • mobilisant les partenaires;
    • établissant une stratégie de partenariat;
    • élaborant et en mettant en œuvre des projets de collaboration école-famille-communauté.

Ces actions reposent sur des conditions d’efficacité reconnues en promotion de la réussite, de la santé et du bien-être des jeunes en contexte scolaire.